Blog


WSPR LITE

Histoire d’occuper les longues soirées d’hiver et de faire plaisir à mes lecteurs, je teste depuis quelques semaines une balise dénommée WSPRLITE, trouvée sur le site sotabeam pour un cout modique.

20170320 192354

Cette balise intégrée dans un boitier de 5*5,5 cm, en alu brossé, fonctionne , une fois chargée les paramétres via un petit programme , la balise fonctionne en autonome uniquement alimentée par un chargeur micro usb. La balise est envoyée pendant 3 jours et s’arrete. La puissance est réglable et en général j’utilise 200 mw. Il est possible de parametrer la puissance de 5 à 200 mw.

Les bandes supportées sont le 160, 80, 40, 30 et 20 m. Bandes idéales lors des expéditions pour permettre de jauger l’état de la propagation.

le site SOTA beam, via un site dédié permet aussi de voir ses statistiques par bande.

Les reports en temps réel sont consultables sur WSPRNET.ORG. Je ne reviens pas sur le procédé et le mode, il y a une littérature abondante sur le net. pour ma part, je m’émerveille toujours de voir qu’un signal de 200 mw peu être entendu à des milliers de km et ce avec une simple antenne verticale au bout posée sur un pied dans le jardin. 

Mon signal , comme le confirme le site WSPRNET a été entendu à 7717 km par W4HOD le 18 mars 2017 avec un signal SNR de -27 db !! 

Toute expédition devrait mettre en fonction cette petite balise à mon humble avis

les ports tcp

Peu d’actu radio ces derniers mois attendu que j’ai passé 2 mois à tenter de trouver une solution à l’interfacage de FLDIGI et de LOG4OM d’autant plus lorsque l’on a la chance d’avoir un émetteur disposant d’une sortie USB.

Une fois le driver Icom installé celui ci port créé un port com virtuel sur votre PC (en général port com4) et en principe quand vous utilisez le soft LOG4OM, vous choisirez d’utiliser le driver omnirig (de VE3NA) qui permettra au soft d’afficher la fréquence centrale (et la sous bande). 

La et où, malgré la doc en français, tout commence à devenir difficile dans ce soft (et malgré une trés bonne doc traduite en Francais) est le moment où avez la merveilleuse idée de vouloir faire cohabiter votre soft de digi (FLDIGI) avec votre soft « log » afin que,  dès que votre qso est terminé, vous puissez immédiatement intégrer dans le log le call de votre correspondant, le mode et la fréquence utilisée.

Dans mon cas FLDIGI et LOG avaient la mauvaise idée de ne pas vouloir se « voir » d’ou l’impossibilité de saisir en « presque » automatique » les qsos dans le log.

Par défaut LOG4OM « écoute » les ports 8000 et 8001, et lorsque vous tournez votre VFO immédiatement dans FLDIGI doit s’afficher la fréquence. Dans mon cas rien à faire  FLDIGI n’affichait rien du tout. J’ai pensé aussi que le parefeu bloquait ces infos (ce n’était bien sur pas le cas) 

La solution, que j’ai mis du temps à trouver, consiste a changer les numeros de port sur lesquels FLDIGI envoie les informations. Dans mon cas j’ai trouvé 4000 et 4001(ports bi directionnels) qu’il faut modifier dans l’interface additionnelle (communicator setting)qui s’ouvre presque en même temps que LOG4OM

donc au final 

log4om radio amateur

vous voyez en bas à gauche de l’écran que c’est bien le port 4001 en action. On voit trés bien que FLDIGI affiche la fréquence qui est identique a celle lue par omni rig dans LOG4OM.


ns © ERIC COHEN Tous droits reservés 2016